Menu

Théâtre

Les Diptik

di 25.10.2020 17h30 CCL Fr. 25.– / 18.– / 12.–

Les Diptik

«Hang Up»

Garlic et Dangle attendent leur réincarnation dans la «Station de l’Entre-Deux». Elle, impatiente, bavarde et mutine; lui, mélancolique et imprévisible. Pendues dans leur manteau accroché à un cintre, suspendues hors du temps, ces âmes fantasques sont livrées à elles seules sans savoir quand viendra le moment de leur renaissance. Elles consacrent cette éternité à scruter l’humanité dans un tête-à-tête improbable qui confronte leurs désirs et leurs inquiétudes.

Si vous étiez dans l’attente d’une réincarnation, seriez-vous pressé «d’y retourner»? Si vous pouviez choisir en quoi être réincarné, quels critères seraient vos priorités?

Première création de la compagnie fribourgeoise Les Diptik, «Hang Up» est un poème absurde sur l’état d’être (ou de ne pas être), une exploration délicate et drôle de la désorientation face à la multiplicité des choix, qui se situe confortablement quelque part entre le monde du clown et celui du théâtre. Magistralement interprétée par Céline Rey et David Melendy dans une mise en scène à la fois originale, sensible et désopilante de Marjolaine Minot (et coécrite par tous trois), «Hang Up» est une pièce d’orfèvrerie éblouissante qui se découvre avec exaltation, un petit chef-d’œuvre, un pur bonheur!

Marjolaine Minot, Céline Rey, David Melendy
Création

Céline Rey, David Melendy
Interprétation

www.lesdiptik.com

 

folk, blues, reggae…

Mark Kelly

je 29.10.2020 Portes & bar: 19h30 Concerts: 20h00 CCL Fr. 10.– (prix unique)

Mark Kelly

jeudreLIVE

Folk, blues, reggae ou soul, l’ex-kid de Manchester, devenu Helvète de cœur, sait tout faire.

Couronné «Best Act Romandie» aux Swiss Music Awards 2017, Mark Kelly fait résonner une voix incroyablement magnétique qui prend son envol dans une ambiance toute acoustique. Vagabond céleste et bête de scène, mélodiste puissant et chanteur écorché, Mark est porté par un cool contagieux joué entre sueur, grâce et liberté.

festival

Les Transphoniques

je 05.11.2020 > di 08.11.2020 Salle de spectacles

Les Transphoniques

Vous vous souvenez certainement de la première édition des Transphoniques, ce festival différent centré sur les échanges entre artistes venant de tous horizons. C’était à l’automne 2018. Et bien, réjouissez-vous: l’événement étant biennal, une nouvelle palette de rencontres inédites s’apprête à être dévoilée sur la scène de la Salle de spectacles de Saint-Imier.

Peu importent les genres musicaux! La ligne de programmation des Transphoniques en fait fi. L’intérêt est ailleurs… Ce qui est recherché, c’est l’association d’artistes qui ont cette même conviction que la rencontre avec l’autre permet des créations inédites. Une opération risquée, hors zones de confort, mais qui promet des aventures singulières, de celles dont on se souvient, car il s’est passé quelque chose.

Cette année, quatre rencontres sont au programme. En ouverture, Phanee de Pool se rappelle d’où elle vient et propose une soirée spécialement dévolue à l’EMJB. Professeurs et élèves accompagneront cette ancienne élève au parcours explosif dans une version totalement inédite de son répertoire. Deuxième projet de rencontre, transgénérationnelle cette fois, celle de l’inclassable Émilie Zoé (en binôme avec Nicolas Pittet) et du légendaire Franz Treichler, la voix des Young Gods. Ils nous livreront un répertoire imaginé durant l’année et finalisé au CCL au cours de la semaine précédant leur prestation.

Il est un des tout grands solistes du jazz, mais aussi un excellent compositeur. Erik Truffaz partagera avec le Grand Eustache la première exécution d’un programme composé par ses soins, complété par des compositions d’Alexis Gfeller, pianiste de l’orchestre.

Et pour terminer cette édition, deux pianos, deux univers qui se rencontrent: Irina Lankova et Pierre Eggimann proposeront une version singulière des «Variations Goldberg» de Bach.

Le détail de ce programme (alléchant, vous en conviendrez!) fera l’objet d’une communication spécifique courant septembre. À noter encore qu’une offre de médiation le complétera.

Les Transphoniques sont le projet phare de l’association artGuël. L’École de Musique du Jura bernois (EMJB) et le CCL en sont les partenaires.

je 05.11.20 • 20h00 (portes 19h00)
Phanee de Pool rencontre l’EMJB

ve 06.11.20 • 20h00 (portes 19h00)
Franz Treichler rencontre Émilie Zoé & Nicolas Pittet

sa 07.11.20 • 20h00 (portes 19h00)
Erik Truffaz rencontre le Grand Eustache

di 08.11.20 • 17h00 (portes 16h00)
Irina Lankova rencontre Pierre Eggimann

Prix par spectacle: Fr. 30.– / 20.– / 15.–
Abo festival: Fr. 90.– / 60.– / 45.–
Entrée gratuite pour les moins de 16 ans

Billetterie & réservations

  • Directement en ligne

  • Sur place, au Centre de Culture & de Loisirs
    Rue du Marché 6, 2610 Saint-Imier

  • Par courriel ou au 032 941 44 30

 

Infos sur www.lestransphoniques.ch

expo

Grégoire Morel & Fono

Vernissage ve 13.11.2020, 19h00 CCL Expo jusqu’au 20.12.2020 Entrée libre

Grégoire Morel & Fono

«Face à face»

Cette exposition sur le thème du portrait porte parfaitement son nom: «Face à face». À l’initiative du CCL, elle réunit deux artistes qui ne se sont jamais rencontrés. Leurs œuvres respectives, vives et percutantes, nous ont instantanément incités à les faire dialoguer. Grégoire Morel et Philippe «Fono» von Niederhäusern ont été séduits par cette perspective et ont accepté notre invitation. Rencontre prometteuse!

Mille deux cents kilomètres les séparent. Pourtant, provoquer leur rencontre nous est apparu comme une évidence. Des deux, Fono est géographiquement le plus proche: ce Prévôtois, qui a enseigné l’éducation artistique, peint depuis plus de trente-cinq ans. Ses portraits tourmentés (qui nous feront penser à Soutine) ou burlesques (qui nous rappelleront Ensor), toujours émouvants, tiennent invariablement sur un même format et un même support: 100 × 70 cm, acryl sur pavatex. Cette rigueur, les couleurs sourdes, la rudesse du propos, côtoient la touche hispanique, mais aussi profondément mélancolique, de Grégoire Morel. Décidément, il y a entre tous ces portraits mis «face à face» une parenté tangible.

Médecin de formation, Grégoire Morel est un artiste suisse autodidacte installé à Bilbao depuis août 2019, après avoir vécu et travaillé pendant trois ans dans le quartier populaire du Raval, cœur palpitant et exotique du centre-ville de Barcelone. «Ravalesco» ou autrement dit «Gens du Raval», est le nom de la collection de laquelle les œuvres exposées sont issues, une série de portraits figuratifs entre expressionnisme et cubisme.

théâtre chrono

Utopik Family

sa 14.11.2020 20h00 CCL Entrée libre, collecte

Utopik Family

«Karandach» N° 21

Inspiré de la tradition théâtrale russe des Kapouchnik, terme signifiant «soupe aux choux» en référence à la soupe mijotant dans le foyer des acteurs, le Karandach est un véritable défi. Les comédiens d’Utopik Family ont douze heures chrono pour créer et présenter un spectacle. La journée commence le matin à 8h.

Voilà une expérience novatrice, qui est présentée depuis 2013 dans diverses salles de Suisse romande. Les comédiens se réunissent, ils discutent, débattent, proposent puis créent le spectacle et le jouent une seule et unique fois, le soir même, à 20h. Douze heures, pas une minute de plus, pour se lancer sous les projecteurs! Il s’agit donc d’une expérience théâtrale sans filet, remplie d’adrénaline à chaque fois et ce, aussi bien pour les comédiens que pour le public. En effet, chaque spectateur a la chance de pouvoir proposer un thème à l’issue du spectacle. Les comédiens prennent ensuite connaissance des propositions du public et, parmi les meilleures, tirent au sort le thème du prochain Karandach. Pour cette édition, ce sera «Le premier devant la porte»…

Fabrice Bessire
Thierry Grünig
Claudia Nuara
Nathalie Sabato
Bastian Verdina
Comédiens

Cedric Bürgi
Mise en scène

www.utopikfamily.ch

 

 

 

BONS

Et si vous offriez un bon?

théâtre musical

Cie L’Outil de la Ressemblance

ve 20.11.2020 20h30 CCL Fr. 25.– / 18.– / 12.–

Cie L’Outil de la Ressemblance

«Mon père est une chanson de variété»

De la musique, du théâtre, du karaoké (oui, vous aussi vous chanterez!), de la comédie, des sentiments, c’est tout cela que nous offre la Compagnie L’Outil de la Ressemblance avec cette vraie fausse histoire qui mêle humour et émotion, aveux et mensonges… comme une chanson populaire!

Robert Sandoz raconte Robert, qui comme lui a grandi sans père. Qu’est-ce qui est vrai dans cette histoire, on n’en sait rien, mais peu importe! Il nous balade avec panache et nous, on a envie de le croire. Même si on lui a beaucoup menti, le vrai Robert a plutôt bien vécu cette absence paternelle, bien entouré dans son enfance, entre autres par une grand-maman dont la radio marchait en permanence. Il a été bercé par les chansons de Sardou, Clo-Clo, Jean-Jacques Goldman, Joe Dassin et bien d’autres, dont il s’est fait, et pourquoi pas, des pères de substitution. Il en a tiré consolation, mais aussi de précieux enseignements qu’il partage avec le public. Les chansons de variété des années 80, on peut en dire tout le mal qu’on veut… mais franchement, qui n’a pas un jour été touché en plein cœur par les paroles de l’une d’entre elles, en pelant les carottes du dîner? Au fil de ces rengaines qu’on connaît tous, même malgré nous, c’est la légende de sa naissance et la quête de ce père inconnu que Robert nous raconte, avec ses complices Adrien Gygax et Yvette Théraulaz.

Robert Sandoz
Mise en scène & écriture

Adrien Gygax
Collaboration à l’écriture

Thierry Romanens
Collaboration artistique

Adrien Gygax, Robert Sandoz avec la participation d’Yvette Théraulaz
Jeu

William Fournier
Lumière & régie générale

Anne-Laure Futin
Scénographie, accessoires et costumes

Verena Dubach
Aide à la réalisation aux costumes

www.loutil.ch

 

médiation culturelle

Cours de Miracles

me 25.11.2020 15h30 CCL Fr. 20.– pour un adulte et un enfant (ou deux maximum)

Cours de Miracles

«Des Petits et des Grands»

Nous le répétons depuis un moment déjà: nous avons pour ambition de développer l’offre de médiation culturelle du CCL. Dans cette perspective, nous sommes ravis d’inscrire à ce programme d’automne le nouveau projet original de Cours de Miracles qui s’adresse à tous les binômes petit-grand. «

Des Petits et des Grands» est une expérience théâtrale à vivre à deux: un tout petit et… un plus grand! Une invitation à partager un moment de scène avec votre enfant, petit-fils/petite-fille, neveu/nièce, filleul/filleule...

Ensemble, vous plongerez dans le monde de l’imaginaire et de la scène, accompagné d’un chevalier qui, pour remédier à sa peur du noir, s’efforcera de trouver toutes sortes de subterfuges.

«Des Petits et des Grands» est à la fois un atelier et un spectacle qui font la part belle au plaisir du jeu et de la transformation. Dans cet univers, tout est possible: un coussin peut se transformer en fidèle destrier, en partenaire de danse ou même en dragon!

Âge
Entre 3 et 5 ans, accompagné d’un adulte

Nombre de places limité à 12 duos

Durée
Atelier: 40 min
Spectacle: 20 min (avec une pause entre les deux)

Fanny Rossel, Clément Schaller
Atelier

Fanny Rossel
Mise en scène

Clément Schaller

Jeu

Inscription (obligatoire) au CCL jusqu’au 23.11.2020

théâtre

Théâtre du Clos-Bernon

sa 28.11.2020, 20h30 di 29.11.2020, 17h30 CCL Fr. 20.– / 15.– / 10.–

Théâtre du Clos-Bernon

«Adagio»

Neuf «dramolettes», ainsi nommées par leur auteure Emmanuelle Delle Piane, soit neuf petites histoires tragicomiques sur le thème de la mort. Celle que l’on prépare, que l’on attend, que l’on redoute, que l’on côtoie, la sienne ou celle de ses proches. C’est ce à quoi la troupe de théâtre amateur de Courtelary s’est audacieusement attelée, en collaborant pour la première fois avec Nathalie Sabato à la mise en scène.

Cette pièce contemporaine, œuvre d’une Chaux-de-Fonnière, présente des situations diverses et souvent absurdes, qui pourtant font résonner des questionnements et des pensées qui traversent l’esprit de beaucoup d’entre nous, sans que nous osions vraiment le dire – la mort est un sujet tabou. Le thème est funèbre, mais pas funeste; mortel, mais pas létal; grinçant, mais pas intolérable: n’ayez crainte, «Adagio» ne vous plombera pas l’humeur ni la soirée, au contraire! C’est bien la distance et la légèreté, même apparente, qui nous permettent de vivre avec la certitude de la mort. Entre cette famille qui planifie les derniers moments de la mère de son vivant, ces deux amis qui se retrouvent régulièrement pour se suicider ou cette femme qui veut acheter une nuisette pour son dernier voyage, la gravité de la mort fait une large place au sourire. 

Nathalie Sabato
Mise en scène

Marylène Bartlomé, Anne Beuchat, Jacques Beuchat, Cécile Huguelet Engel, Véronique Vernez, Éric Wichtermann, Gérard Zürcher
Jeu

 

www.facebook.com/closbernon

 

 

Théâtre

Compagnie de L’Impolie

ve 11.12.2020 20h30 CCL Fr. 25.– / 18.– / 12.–

Compagnie de L’Impolie

«Jojo»

Hé, Jojo! Aujourd’hui, j’ai… Chaque soir, en rentrant du boulot, elle le retrouve et lui raconte sa journée. Au fil de cet échange, elle met en scène sa vie de femme où la réalité se brouille de fiction dans le jeu de ses souvenirs. Lui, muet, est tout à tour confident, miroir fêlé et fantôme d’un passé commun.

«Ce soir comme chaque soir, nous refaisons nos guerres; tu reprends Saint-Nazaire; je refais l’Olympia au fond du cimetière» chantait Jacques Brel.

La création de la Compagnie de l’Impolie, «Jojo», est un conte contemporain du quotidien. Juliette nous emporte dans la course de ses pensées et souvenirs. Fragile, forte, vivante… elle revit sa journée devant le regard vide de son frère.

La rencontre de Juliette, Jonas et Lionel est une première à plusieurs titres. Première création pour la Compagnie de l’Impolie de Juliette Vernerey, première écriture pour le théâtre pour Lionel Aebischer, et première fois que Jonas Vernerey et sa sœur Juliette jouent ensemble dans une pièce. Et le résultat de ces nombreuses premières est savoureux.

Le spectateur, observateur curieux, presque indiscret de ces fragments de vie qui nous sont dévoilés, est invité dans cette intimité du quotidien.

Lionel Aebischer
Écriture et mise en scène

Juliette Vernerey
Jeu

JonasVernerey
Musique

www.compagniedelimpolie.ch